L’essentiel à savoir sur l’inbound marketing

L’habitude des entreprises est de concentrer les efforts sur les stratégies intrusives comme les envois de courriels, des publicités partout.

Ces méthodes ne sont plus si attractives puisque les gens détestent être spamés à longueur de la journée. D’où la mise en place d’une nouvelle technique mettant en avant le fait d’obtenir des clients par des tactiques plus subtiles.

La définition théorique et factuelle

L’inbound marketing est communément aussi appelé le marketing entrant. Pour de ce qui est la théorie, elle englobe juste le fait d’attirer les clients plutôt que de venir les chercher ; mais ce n’est pas une stratégie magique, s’en tenir à cette définition serait néfaste.

Elle va en fait mettre à la disposition des prospects des informations nécessaires qui seront ajustées à leurs besoins, notamment la création de contenus pour attirer plus de visiteurs sur le site web et les convertir en leads puis en des clients fidèles. Aidez-les à avoir leur propre avis sur vos produits et les inciter à s’approvisionner chez vous. Mais tout cela en respectant leur consentement.

À la différence de l’outbound marketing, qui est une approche assez rudimentaire, dit-on, qui mettra en place des publicités sans savoir si cela attirera des clients. Par exemple, les panneaux de publicité, des stands sur les salons, des forums, des pubs vidéo, les appels commerciaux aussi.

Les étapes et les indispensables de cette technique

De prime abord, vous devriez générer de nouveaux trafics par la mise en valeur du site afin d’obtenir de plus en plus de visiteurs. C’est une stratégie d’automation qui n’est pas une promotion directe d’où la nécessité de recourir aux référencements SEO et même des réseaux sociaux.

Juste après ce sera la phase de conversion de ceux-ci en leads, ces derniers cherchent à assouvir certains besoins et vous êtes peut-être leur bonne adresse grâce à votre contenu pertinent. L’étape suivante aura pour but de les avoir dans la poche en tant que clients.

L’étude de leurs attitudes pour mieux les identifier ne doit pas être omise. Enfin vous les fidéliserez pour qu’ils soient ensuite vos ambassadeurs. Tout cela pour faire perdurer votre image de marque qui ne passera pas inaperçue.

Cet article peut vous intéresser :   Qu'est-ce que le facing en magasin ?

Mais avant tout, identifiez votre cible idéale notamment leurs habitudes, leurs problématiques ainsi vous aurez un contenu spécifique à ses personnes.

Puis il est à souligner qu’avoir quelques contenus déjà disponibles serait un atout, mais ce n’est pas forcément obligatoire. On peut citer les vidéos, les infographies, les brochures. Vous devez faire partie de certains référencements SEO ; c’est un outil parfait. Plus il y a de visiteurs, plus ils s’intéresseront, plus le trafic augmentera.

L’automatisation des tâches sera un gain de temps, vous suivrez vos prospects, créerez des landing pages et des formulaires, partagerez des articles sur les réseaux sociaux les plus utilisés ainsi que des e-mails.

Des avantages non-négligeables

Premièrement, un réel échange avec les cibles se fera (prospects et clients), des dialogues entre vous ; la création d’un certain lien humain et une relation de confiance. Vous serez considéré comme un expert et une référence en la matière. Le but c’est d’interagir avec eux afin qu’ils viennent automatiquement vers vos produits, vous aurez un visage familier.

Deuxièmement, c’est aussi une stratégie rentable et à long terme, plus cela attire vos cibles, plus vous acquerrez des résultats. Vous générez des contacts à vue d’œil. Le point d’ancrage sera de miser sur la qualité des contenus. La relation devra être maintenue avec un « contenu nurturing » qui tend à des résultats durables.

Contrairement à la stratégie dite sortante dans laquelle on dépensera des sommes astronomiques pour les panneaux publicitaires alors que ce sera pour une durée déterminée. Les résultats recherchés peuvent ne pas être atteints, tandis que pour le marketing entrant, c’est un peu comme du « bouche-à-oreille » moderne, quelque chose de viral.

Troisièmement, les coûts des dépenses seront moindres, puisque le plus gros du travail sera d’améliorer le site web : la segmentation, la mobilisation de vos commerciaux, les contenus qui sont toujours disponibles, des outils gratuits. Cela englobe en fait divers domaines variés, dès fois on a besoin d’une certaine notion d’expertise juste en rapport avec le sujet abordé.

Photo of author

Alexandre Martin : Jeune entrepreneur de 35 ans, je travaille en tant que consultant seo depuis 7 ans. Passionné par le milieu de l'entreprenariat, je veux aider les gens à développer leurs entreprises.